Parentalité

Comment bien éduquer mon enfant ? 


Éduquer un enfant implique, d’une certaine manière, d’accepter de se rééduquer soi-même, de se détacher de l’éducation qu’on a reçue et de considérer une nouvelle façon d’être et de partage de valeurs. 
De nos jours, de plus en plus de parents commencent à se remettre en question et cherchent une nouvelle façon de faire et d’être qui favorise la parentalité bienveillante, et ils ont bien raison. Avant, on se contentait de reproduire les schémas parentaux conditionnés par une éducation que les grands-parents et les arrière-grands-parents ont initié. 
De plus, L’époque ou les enfants faisaient ce qu’on leur dit et non pas ce qu’on fait est révolue. Les enfants ont besoin de sens, de cohérence et de clarté. Nos enfants apprennent ce que nous sommes, non pas ce que nous leur demandons d’apprendre. Alors, la meilleure façon d’éduquer un enfant est d’incarner les qualités, les valeurs et les attitudes que nous voulons voir chez lui. Nous éduquons par l’être. Il est de notre responsabilité en tant que parent d’être un exemple, un reflet de l’idéal auquel nous aspirons.
Par exemple, si vous demandez à votre enfant de ne pas mentir et que vous, vous permettez de mentir, cela fera naitre en lui une telle ambiguïté qu’il n’arrivera plus à vous faire assez confiance pour écouter et appliquer ce que vous lui direz. Et si vous le punissez, c’est encore pire. 
Si vous voulez éduquer votre enfant à ne jamais mentir, alors ne mentez jamais. Ensuite, s’il lui arrive de mentir, posez-vous avec lui et écouter pourquoi il a fait ça ? De qui cherche-t-il à prendre soin ? Pourquoi n’a-t-il pas osé vous dire la vérité ? A-t-il eu peur ? Écoutez-le avec empathie et sans jugement, encouragez-le à s’ouvrir et à se confier à vous. Et seulement ensuite, vous pourriez lui montrez les conséquences du mensonge et comment il est merveilleux d’être honnête. 
Contrairement aux schémas traditionnels que nos ancêtres nous ont laissés en héritage, cette nouvelle façon d’éduquer tient compte de l’individualité de chaque enfant. L’enfant change, et l’éducation devrait le suivre. Nous ne pouvons tout simplement pas éduquer notre enfant comme notre petit-enfant dans 25 ou 30 années après lui. Soyons lucides, soyons bienveillants et aidons nos enfants à atteindre la meilleure version d’eux même dans la joie et la tendresse.

Rédacteur STF & www.plumefantome.fr